" La vie est un long fleuve tranquille... Lol, le mec qui a dit ça a pas du ramer longtemps... "Ce moment gênant où....♦ T'attends un SMS et tu te rends compte que c'est toi qui n'a pas répondu.♦ Ton père dis un mot en verlant devant tes amis.♦ T'écris quelque chose correctement, mais t'as quand même l'impression d'avoir fait une faute.♦ Tu fonces dans l'armoire et que tu ne te retrouve pas dans le monde de Narnia.♦ Tu sors de la douche et que tu réalises qu'il n'y a pas de serviette.♦ Tu réalises qu'il n'y a plus de papier toilette.♦ "Il" est en faite "elle".♦ Un mec a de plus gros seins que toi.♦ T'es le seul à rire de ta blague.♦ T'as quelque chose de drôle à dire mais le sujet de la conversation a déjà changé.♦ Quelqu'un est accusé d'une chose que t'as faite.♦ En lançant ton portable sur ton lit, il rebondit sur le mur, fait tomber un verre et tue ton chat.
On dit que la vie est belle, qu'elle est simple, mais bordel,ça aurait été beaucoup plus facile avec un mode d'emploi non ? Ça éviterait au moins d'avoir l'air con.
29/10/13 ● création du forum. 09/11/13 ● ouverture du forum. 01/12/13 installation de la deuxième version du forum.
THAT AWKARD MOMENT est la propriété de ses administrateurs. L'intégralité du design a été réalisée par leur soin.Merci de respecter leur travail et celui de leur membre. Toute copie sera signalée et sanctionnée.

aides-nous en faisant remonter le sujet du forum régulièrement ♥
► votes pour TAM toutes les deux heures sur les top-sites ♥
La loterie de Noël est arrivée, n'hésitez pas à acheter votre ticket, pleins de lots à gagner !
RENDEZ-VOUS ICI
TOP PARTENAIRES
Nous demandons un minimum de 5 lignes dans les posts ainsi qu'une orthographe convenable. Pour les pseudos, nous autorisons au maximum une initiale. Par soucis d'esthétisme.
harlow
ivo-leone
L'équipe de TAM vous souhaite la bienvenue ♥
N'oubliez pas de visiter notre tumblr : ici, nous tentons de le mettre à jour le plus régulièrement possible.
HERMES ET FOX ONT ETE ELUS MEMBRE DU MOIS ♥
(11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron
le forum a revêtit sa deuxième version, nous espérons qu'elle vous plaira grandement !
des nouveautés sur le tumblr ! -> ici + DONNER VOTRE AVIS -> ici

Partagez | .
 

 (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Dim 10 Nov - 14:09

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’il se lève déjà ? Le sommeil n’avait pas eu emprise sur lui de toute la nuit et il savait que bosser sur son scénario allait pouvoir le claquer. Il baillait légèrement et ses pieds le menèrent directement à la cuisine pour boire une grande tasse de café et lui donner un peu de dynamisme. Il passait sa langue entre les lèvres et appuya sur le bouton pour lancer la cafetière. La télécommande en main, il mit une chaine de télévision musicale pour mettre un peu de vie dans la maison. Il ne savait pas si Cessi dormait encore ou pas mais il s’en fichait un peu. Il fallait qu’il bosse et ce serait en musique qu’il le ferait. Il alluma l’ordinateur central qu’il avait acheté pour pouvoir commencer à travailler sur son projet texte. Il aimait vraiment son métier mais étant en free-lance, c’était difficile pour lui de trouver un temps de travail concret et sans distraction autour. Il fit couler son café et se posa à la terrasse pour tirer longuement sur sa gitane. Il fermait les yeux un instant pour penser à sa situation. Il était auteur scénariste free-lance, barman à ses heures perdues et baisait à droite et à gauche. Il n’avait pas vraiment un avenir défini qui pourrait lui garantir une longue existence avec ce qu’il faisait mais il était jeune et profiterait de sa jeunesse.

Une fois sa clope terminée, et son café but, il se dirigea vers la salle de bain commune pour se brosser les dents mais quand il passe la porte, il tombe nez-à-nez avec un Cameron complètement nu, sortant de sa douche, trempé, sexy à en crever et mal à l’aise de la situation. Fox bloqua complètement avec sa main posée sur la poignée de la porte et la bouche légèrement entrouverte. Il se délectait d’un spectacle qu’il rêvait de voir depuis longtemps et il passait sa langue entre ses lèvres. « J’voudrais bien m’excuser mais j’en ai pas vraiment envie. » Il n’avait aucune gêne et entra dans la pièce pour aller se brosser les dents, mais son regard était vrillé sur le miroir pour avoir la réflexion de Cameron, l’homme qui lui faisait le plus envie. « Qu’est ce que t’as à rester à poil devant moi ? T’as besoin d’être baisé ? » Pourquoi avait-il toujours envie de le provoquer comme ça ? C’était un besoin vital et il sentait déjà que sa plus grosse vitalité était en train de se lever à la vue d’un apollon que son colocataire était. Heureusement qu’il était dos à lui, car Cameron verrait rapidement la vivacité qui animait l’entrejambe de Fox, alors il profita de cet instant pour satisfaire son cerveau d’images bien salaces. Il se dit qu’il était temps de chercher à pousser un peu son ami/ennemi et Fox se déshabilla entièrement, faisant tomber lentement son boxer à ses genoux. Il se pencha en avant pour le récupérer et le mettre dans la panière à linge, tout en jetant un coup d’œil vers Cameron. Il voulait voir sa réaction. Fox avait la certitude qu’une part de son colocataire était attirée par les hommes et même si ce dernier le niait, il tenterait de le pousser dans ses retranchements. Il se dirigea vers la cabine de douche non sans frôler presque brusquement l’autre homme de la pièce.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Dim 10 Nov - 17:08

Cameron fut réveillé par la musique qui venait du salon. Bien que le bruit était étouffé par la porte de sa chambre, le brun n'avait jamais eu le sommeil lourd à cause de ses années passées en foyer. Il avait passé la nuit à bosser dans le resto du coin à faire la plonge et nettoyer. Le samedi il travaillait tard, c'était plus dur mais la paye était plus importante aussi. Il avait le dimanche de libre et en profitait pour faire la grasse matinée. Excepté pour ce matin apparemment. N'arrivant pas à se rendormir, Cam se leva et alla directement dans la salle de bains attenante. La douche acheva de le réveiller, mettant son esprit dans le moment présent. Il avait des dessins à terminer, peut être irait il voir Teddy dans l'après midi...Il sortit dans la cabine de douche et s'essuya mais n'eut pas le temps de passer la serviette autour de ses hanches que la porte s'ouvrit, dévoilant son colocataire Fox, simplement vétu d'un boxer au grand désarroi de Cameron qui du se forcer à lever la tête pour ne pas laisser son regard dévier outre mesure. "Heu...salut." marmonna t'il à l'intention du brun, mal à l'aise sous son regard. Il le suivit du regard du coin de l'oeil alors que Fox se dirigeait vers le lavabo pour se brosser les dents. Cameron en profita pour se pencher et prendre sa serviette mais il ne se couvra pas, surprit par la phrase de Fox même si, depuis le temps qu'ils vivaient ensemble il aurait du être habitué au ton du jeune homme. "Pas par toi." lacha t'il, le ton sec. Il s'apprêtait à rajouter quelque chose lorsque Fox se déshabilla et malgré lui, malgré sa gène et sa pudeur son regard s'attarda sur le scénariste alors que ce dernier ne le regardait pas. Une chaleur le prit au niveau des reins, quelque chose qu'il ne connaissait que trop bien et contre laquelle il luttait bec et ongles. Il n'était pas gay, il n'était pas comme Fox. Il détourna rapidement le regard lorsque Fox se redressa, sans se douter que ce dernier l'avait repéré bien avant. Fox passa devant lui pour aller dans la cabine de douche, le frolant en passant à ses côtés. Cameron sursauta au contact alors que son corps lui sembla traversé par un frisson, une partie bien précise de son anatomie se mettant au garde à vous. Cameron le cacha tant bien que mal, il ne se laisserait pas faire par Fox. "J'sais pas comment te le faire comprendre Fox mais tu commences à me faire chier, j'suis pas gay, je l'ai jamais été et c'est pas toi qui me fera changer d'avis alors arrête ton numéro, comprit ?" Cameron dit tout cela sans regarder le brun, il savait que s'il croisait son regard il ne pourrait aller jusqu'au bout. Sans attendre de réponse il sortit de la pièce et se réfugia dans sa chambre. Il se plaqua contre la porte et ferma les yeux, se forçant à respirer et à se calmer, espérant que son excitation se calmerait d'elle même. Hors de question de se laisser aller cette fois ci. Surtout pas avec Fox en tête...
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Dim 10 Nov - 18:21

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Fox était un brin provocateur sur les bords et il en jouait beaucoup avec Cameron. Il savait que parfois, il allait trop loin mais il tentait tant bien que mal de faire comprendre à l’artiste qu’il y avait d’autres choses dans la vie que de ne pas assumer son homosexualité. Ou sa bisexualité. Mais Fox considérait toujours qu’on était soit l’un, soit l’autre. Pour sa part, il se considérait tout à fait gay et même s’il lui était arrivé que très rarement de s’envoyer en l’air avec des femmes, c’était juste des expériences pour tenter d’avoir quelque chose de plus doux. Il était un bourrin sexuel, il ne voyait qu’à travers la baise et le sexe sauvage. C’était un homme fait pour ça, fait pour les seuls plaisirs charnels mais il lui arrivait parfois, de désirer un peu plus de douceur. Et c’est pour cette raison qu’il allait voir des femmes. C’était rare, mais ça arrivait. Il n’avait pas vraiment d’attirance pour elles, ces porteuses de vagin, mais elles étaient tendres et parfois, ça lui manquait un peu. Il ne le montrerait jamais, bien entendu. Ses sentiments n’étaient exprimés qu’à travers l’art le plus vieux du monde.

« C’est en le niant encore plus que ça devient difficile de te croire. » Il fit un sourire en coin bien narquois et pénétra dans la cabine de douche qui gardait encore la chaleur du précédent pensionnaire. Il regardait Cameron partir et se laissa aller contre la vitre. L’odeur de l’endroit était enivrante, la buée sur les vitres montrait que précédemment, à la même place, se tenait nu l’homme que Fox désirait le plus en ce moment. Ce dernier était toujours en pleine érection et il savait que le seul moyen de la calmer était de se soulager. Mais ce serait peut-être trop faiblir. Il ravalait malgré tout sa fierté et il commença son affaire, les yeux à moitié fermé mais un regard dans le vide. Ses pensées divaguaient vers le corps nu de Cameron tout en s’amusant, la main entre ses jambes et l’eau allumée qui coulait le long de son corps nu. Il respirait difficilement mais était terriblement excité.

Il sortit de la douche et mit la serviette autour de sa taille, en la faisant tomber sur ses hanches. Il voulait provoquer son colocataire et le faire craquer. Mais Fox avait du mal à le supporter ces derniers temps. Peut-être était-ce parce que trop de tensions avaient été accumulées mais il n’en démordrait pas : il ferait comprendre à l’autre con qu’il voulait de lui. Il se dirigea dans le salon sans baisser la musique. Il se pencha en avant pour taper quelque chose sur l’ordinateur et il se dirigea vers la chambre de Cameron. Il entra dans la pièce personnelle de l’autre gars sans taper. « Quand on se lave, on range sa serviette, on nettoie la douche, on aère la pièce. » Il restait dans l’encadrement de la porte, des gouttes tombant de ses cheveux sur son torse. « Je croyais que les gays étaient des femmes refoulées, j’suis pas ta bonne donc démerde-toi, la prochaine fois. » Il regardait l’heure sur sa montre et il se rendit compte qu’il était tôt. Il fallait se préparer le petit déjeuner.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Dim 10 Nov - 18:54

Il avait fallu plusieurs minutes au dessinateur pour se calmer et chasser la vision du corps nu de Fox de son esprit. Et ça n'avait pas été facile à faire, en sachant qu'il était à quelques pas de lui, entrain de se laver. Il aurait été facile de l'y rejoindre, de céder à la tentation...mais Cameron avait tenu bon, pensant à des choses peu agréables pour se calmer. La serviette avait été abandonnée sur le sol alors que Cameron farfouillait dans ses affaires pour prendre de quoi s'habiller. Ne prévoyant pas de sortir aujourd'hui il passa un boxer ainsi qu'un jean délavé taille basse et un tshirt noir simple, collant à son torse. Enfin il n'eut pas le temps de passer ce dernier, la porte de sa chambre s'ouvrit. Cameron se retourna, pensant découvrir Cessi mais son sourire se figea en reconnaissant Fox. Son regard lui fit de nouveau défaut alors qu'il suivait les gouttes d'eau couler le long du torse parfait du brun. Il dut retenir un soupir alors que son attention revenait vers le visage de Fox qui lui expliquait les bonnes manières post-douche. Cameron secoua la tête et passa le tshirt avant de faire le tour de son lit, défait, et de se mettre face au brun, ignorant son corps à demi nu dont il brûlait pourtant d'envie. "La prochaine fois tu attendras que j'ai terminé pour envahir la salle de bains, Cessi s'en fout peut être, moi pas. Mais je dois te remercier pour la serviette, pour une fois tu as eu la décence de te couvrir." Il remarqua son regard mais n'y prêta pas attention. Il attendit quelques minutes que Fox sorte de sa chambre, sans succès. "Tu comptes prendre racine là ?" Sa patience commençait à s'effriter car plus de temps ils étaient là, plus Cameron avait envie de lécher ces maudites gouttes d'eau sur le torse de son colocataire et son érection qui avait eue le temps de disparaître menaçait de revenir à vitesse grand V. Cameron se mordit la lèvre et fit un pas en arrière comme si mettre un peu de distance pourrait l'aider à gérer son désir grandissant. "Ma:is qu'est ce que tu veux à la fin ? J'ai été clair il me semble je..." Il soupira, passant une main nerveuse sur son visage. "Je voudrais passer..." reprit il, plantant son visage dans celui de Fox
.
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Dim 10 Nov - 21:26

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Il regardait Cameron s’affairait dans sa chambre car visiblement, Fox dérangeait –pas qu’il ne s’en soit rendu compte auparavant, mais il ne voulait pas être un élément perturbateur à la vie de Cameron. Pas plus qu’il ne l’était déjà. Il se fichait complètement de le gêner dans sa course à l’habillement et c’est avec un sourire qu’il matait le cul de son interlocuteur, sans aucune gêne. Une grosse part en lui, lui intimait de ne pas le faire et d’arrêter de se fourvoyer mais au fond, Fox espérait que tous les hommes soient à lui, un jour. Et voir ce Cameron résistant, plus dur à plier que le fer et difficile à convaincre le frustrait au plus haut point. Il croisait les bras devant lui. « Comme si tu n’avais jamais vu un homme à poil. On a tous les mêmes boules, tu sais ? » Il secouait la tête en riant légèrement, presque machiavéliquement. Il avait ce besoin intempestif d’être toujours en avant, de se montrer, montré qu’il était beau, grand, fort. Il était prétentieux mais il n’avait aucune idée du pourquoi il réagissait comme ça. Peut-être était-ce simplement qu’il avait besoin de se rassurer ? Il n’en savait rien. Il avait deux mères parfaites, un petit frère qu’il aimait beaucoup et des amis en or. Il ne voyait pas où était le problème alors il se contentait de baiser tout ce qui bougeait jusqu’à épuisement. Et il n’était jamais fatigué.

Il haussait les épaules à la question de Cameron, comme si la situation ne le gênait pas du tout. Il avait faim, et son estomac se mit à gronder fortement. Il se sentait bien de manger des œufs brouillés comme il savait si bien les faire. Il en ferait un peu plus, pour Cameron. Car malgré le fait qu’ils se chamaillaient constamment, les deux s’appréciaient. Bien plus qu’ils ne voulaient l’avouer. « C’est ma maison, j’vais où je veux. » Ca, c’était de la provocation. Fox était presque heureux que Cameron vive ici et même s’il le charriait sur le fait qu’il ne payait qu’un maigre loyer, il ne le pensait pas du tout. « J’vais faire à manger. Je sais que t’as crevé la dalle toute ta vie, je peux bien te donner un peu de notre nourriture. » Il adorait envoyer des petits piques vis-à-vis de la situation précédente de Cameron. Mais Fox n’était pas dupe et au contraire, il avait été rarement aussi bon. Il avait vu dans Cameron quelque chose qu’il avait rarement aperçu dans le regard des autres : la passion artistique. Et c’était ce qui l’avait poussé à l’aider. Il fit un grand geste de la main et du bras en se décalant pour laisser passer le peintre et il le suivit pour se diriger vers la cuisine. Il alluma la plaque de céramique en posant une poêle et une noix de beurre à l’intérieur. Malgré ce qu’il laissait croire, il s’inquiétait que Cameron ne se sente pas chez lui. Il voulait qu’il soit comme il se sentait, bien. Il payait son pain, après tout. Pourquoi ne pourrait-il pas vivre comme il le voudrait ? « Tu sais quand Cessi doit rentrer ? Je crois qu’elle est sortie. » Il haussait les épaules en ouvrant un placard et récupérait les œufs qu’il avait récupéré de son travail. Il y avait une ferme au zoo, et les employés avaient le droit, voire même le devoir d’embarquer les œufs pour ne pas être envahis de poussins, de poules et de coqs. Il cassa six œufs dans la poêle tout ajoutant un peu de poivre et de sel. Il était toujours en serviette, et elle était bien accrochée. « Avoue que tu veux te la taper, Cessi. » Il voulait voir sa réaction d’hétérosexuel.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Dim 10 Nov - 21:53

Cameron leva les yeux au ciel à sa réponse, ignorant tant bien que mal les pectoraux mis en valeur lorsque Fox avait croisé ses bras. Ca c'était probablement involontaire mais Cam l'avait remarqué. Il se détestait de remarquer toutes ces petites choses au sujet de son colocataire, surtout quand ce dernier ne le faisait pas intentionnellement. "Certes mais tu n'es pas obligé d'en faire étalage tout le temps, est ce que je le fais moi ?" Avant même qu'il eut fini sa question, Cameron su qu'il avait fait une boulette. Non, il ne le faisait pas parce que l'intimité était un luxe pour lui, luxe qu'il n'avait que rarement connu, voire pas du tout.

Le brun n'eut pas le temps de répondre à Fox que ce dernier lui proposait un petit déjeuner. Car malgré tout et comme au premier jour, Fox était toujours là pour lui. "Monsieur est trop bon." lâcha Cameron avant de prendre le chemin vers la cuisine, Fox sur ses talons. Il s'installa devant le bar sur un tabouret et observa le brun s'affairer aux fourneaux, plus détendu qu'auparavant. La situation était affreusement domestique, il avait découvert les petits-déjeuners ici en compagnie de Fox et Cessi. Dans certaines familles il aurait été chanceux d'en avoir un de petit déjeuner et depuis sa fugue...disons qu'il en avait un quand c'était possible et ça consistait souvent en un simple café. A sa question Cameron secoua la tête, bien que Fox ne puisse le voir "Aucune idée, je pensais que c'était elle tout à l'heure..." répondit Cameron en jouant avec le set de table posé devant lui. Il savait qu'elle avait un rendez vous ce matin mais depuis son départ la veille au soir pour le resto il n'avait pas vu la demoiselle. Les débuts entre eux n'avaient pas été évident mais après une nuit difficile, il s'était rendu compte qu'elle n'était pas celle qu'il croyait et depuis leur relation s'en était retrouvée transformée. Meilleure.

Du regard, il suivait Fox, la courbure de son corps comme l'hypnotisant, la serviette stratégiquement bien placée, assez basse pour montrer un début sans pour autant faire vulgaire. A la seconde question de Fox, Cameron se figea, sachant qu'il marchait sur des oeufs. Certes elle était belle, pleine de vie, avec un cerveau qui allait avec, de quoi tenir une conversation interessante sauf qu'il lui manquait un accessoire et qu'il y en avait deux de trop au goût de Cameron. Mais plutôt mourir que de l'avouer. "Dans d'autres circonstances j'aurais pas dit non...mais on vit ensemble, ça serait pas une bonne idée." répondit il en s'efforçant de regarder Fox. Détourner le regard serait admettre le mensonge. Non, le seul coloc qu'il voulait c'était lui mais ça aussi plutôt mourir que l'avouer. "Et vous deux ?" demanda t'il dans l'espoir de retourner la situation. Et même si Fox était clairement gay, un soir comme ça ça aurait pu arriver. "En toutes ces années il ne s'est jamais rien passé ?" Cameron savait qu'ils étaient proches, hypra proches même. La première fois qu'il les avait surprit dans la salle de bains il avait été surprit, et même aujourd'hui, il était persuadé qu'il y avait truc, quelques années auparavant mais qu'ils étaient restés bons potes. Il ne croyait pas en l'amitié platonique entre hommes et femmes. Une bonne odeur emplit la cuisine, réveillant son estomac et sa faim, lui qui n'avait pas mangé depuis midi la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Lun 11 Nov - 0:17

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Il adorait cuisiner. C’était un pêché mignon que quelques rares personnes avaient pu constater. Ces personnes n’étaient autres que Cessi et Cameron, car ils vivaient sous le même toit. Ce soir, il avait prévu de leur cuisiner des spaghettis à sauce bolognaise, sauce bien entendu faite maison. Il se léchait les lèvres rien que d’y penser et tout en prenant du gruyère dans le frigo pour le verser dans les œufs brouillés, il servit deux grosses tasses de café pour Cam et lui. Il se pencha en avant pour chercher de quoi faire du bacon, ou même des saucisses mais ça le premier condiment qui apparu sous ses yeux. Il le mit dans une autre poêle qu’il graissa rapidement. Il sa langue entre ses lèvres et il se retournait, pour faire face à son colocataire, le temps de quelques minutes que les deux mets restent sur le feu. Il posait ses mains sur le lavabo, en arrière et ne put constater à quel point il trouvait Cameron sexy. Il n’aimait pas ça du tout, car il voulait mettre une barrière enter eux mais le film mince qui séparait la haine de la passion était en train de s’effriter au cours du temps. Heureusement que Cessi faisait tampon durant leur dispute, sinon ils n’en seraient pas là. Ils étaient constamment en train de se bouffer à la gueule pour des raisons qui frisaient très souvent le ridicule et Fox se rendait compte à quel point il était con de chercher l’embrouille, mais c’était plus fort que lui. S’il ne le faisait pas, il risquait d’imploser. Au moins, la tension passait dans quelque chose. « En quoi ce ne serait pas une bonne idée ? Si elle te plait, fonce. C’est une belle nana en plus. » Il avait un regard fourbe qui tentait d’analyser les moindres parcelles de sentiments non-négligeables mais sa concentration était si basse que ça en devenait presque irritante.

Il se remit de dos à Cameron pour sortir les œufs brouillés et le bacon des poêles qu’il foutu dans l’évier. Il ferait la vaisselle après. Il mit les plats dans les assiettes et c’était parti pour un petit-déjeuner d’enfer. Il mit l’assiette devant les yeux de Cameron ainsi qu’une tasse de café. Il s’assit sur le comptoir et se mit à rire légèrement en entendant son interlocuteur lui parler de choses entre Cessi et lui. C’était tout bonnement impossible. Elle était sa meilleure amie, sa sœur et la femme de sa vie. Elle n’était pas du tout attiré par Fox comme lui n’était pas du tout attiré par Cessi. « C’est l’une des femmes les plus belles que je n’ai jamais rencontré. On se fait un bisou sur la bouche pour se dire bonjour, on dort ensemble, je la vois à poil souvent si elle a un problème sur le corps et vice-versa. On se lave ensemble si on doit vite aller quelque part. Mais crois-moi, ce ne sont pas ses seins qui vont réussir à me faire bander. » Il riait légèrement car c’était vrai. Jamais il ne pourrait la voir autrement que comme sa meilleure amie, et rien que l’idée de coucher avec le rebuter. Il haussait les épaules et commençait à manger avant que ça soit froid. Il en fit la remarque à Cameron. « J’ai pris la peine de faire à manger. Mange. Les œufs et le bacon, ça ne pousse pas sur les arbres. » Il prenait ça la légère pour ne pas avoir un ton provoquant mais c’était trop tard et il savait que sa phrase avait des tons de reproche. Alors que non, elle ne l’était pas. Il sentait qu’il y avait une tension dans l’air et il serrait les dents. En fait, il adorait se disputer avec Cameron parce que ça les rapprochait un temps soit peu sur un certain plan, malgré tout.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Lun 11 Nov - 9:49

Cameron regardait Fox s'affairait en cuisine, avec une habitude qu'il aurait aimé avoir. A part faire chauffer des pâtes il ne savait pas quoi faire d'autre et à vrai dire il ne se sentait pas l'âme d'un cuisinier à l'inverse de Fox qui y prenait du plaisir, il pouvait le voir. Il leur faisait toujours des repas de dingue et quand Cameron ne pouvait pas manger avec eux à cause du boulot par exemple, il savait que le brun lui laissait toujours une assiette prête dans le frigo, avec un petit mot accompagnant le plat avec une petite phrase dont Fox avec le secret. La première fois il n'y avait pas cru et n'avait pas touché l'assiette pour se faire engueuler le lendemain matin par Fox qui pensait qu'il le snobait. C'était con à dire mais Cameron avait l'impression de tout réapprendre avec Cessi et Fox, apprendre à vivre plutôt que survivre. Pas besoin de planquer ses affaires, ses dessins. Il pouvait mettre autant de bordel qu'il voulait, tant qu'il rangeait derrière lui fallait pas pousser non plus. Cameron sortit de ses pensées lorsque Fox lui répondit. Il croisa son regard quelques secondes avant que son attention ne se dirige un peu plus bas, sans qu'il s'en rende compte. Il secoua la tête à sa question. "Elle est belle ouais, ça y a pas de doute mais on vit ensemble et...ça pourrait devenir bizarre après." Cameron ne voyait pas plus loin que le sexe, l'amour et le reste il ne connaissait pas et en y réfléchissant, il ne pensait pas en être capable. Et le sexe avait toujours était compliqué pour lui, ses quelques amants il n'en connaissait pas le nom, il ne restait jamais au petit matin, partant parfois juste après leur petite affaire. C'était anonyme et rapide. Une relation c'était l'opposé. Et même si c'était une raison vraie, il y avait une autre vérité, celle dans laquelle Cessi ne lui faisait aucun effet. Il l'aimait oui, en tant qu'amie car elle lui faisait découvrir plein de trucs, elle prenait le temps avec lui et surtout elle connaissait une partie de sa vie et elle ne le jugeait pas. Et elle ne le prenait pas en pitié. Elle l'aidait et pour ça il lui en était reconnaissante, plus qu'il ne pourrait l'être au cours de sa vie.

Cameron se redressa un peu lorsque Fox posa l'assiette pleine et la tasse de café face à lui. Le brun en avait l'eau à la bouche et un mince sourire se forma sur ses lèvres avant de relever la tête vers Fox, son regard passant sur son torse finement dessiné, lui donnant d'autant plus l'eau à la bouche. La relation entre Cessi et Fox il avait encore du mal à la comprendre parfois, il n'avait pas eu de Cessi ou de Fox dans sa vie, personne ne s'en été jamais approché. Ca lui semblait bizarre mais peut être que les deux n'étaient pas seuls dans ce cas, et c'était lui le mec solitaire et bizarre. Mais il était heureux de les avoir rencontrés, même s'il se prenait le chou constamment avec Fox. Il lui avait tendu la main alors qu'ils ne se connaissaient pas, il lui était redevable. Cameron resta perdu dans ses pensées, si bien qu'il en oublia son petit déjeuner, ce que Fox lui fit remarquer. "Heu ouais." répondit il distraitement en attaquant les oeufs. Il ferma les yeux, appréciant chaque bouchée, comme si c'était la première fois qu'il en mangeait. Son corps appréciait le traitement et s'il avait mit du temps à commencer son repas, il le termina en même pas 5 minutes, il avait une faim de loup. "C'était délicieux mec..." dit il en s'étirant et en passant une main sur son ventre légérement gonflé. Depuis son arrivé dans la colocation, Cameron avait prit quelques kilos. Il but une gorgée de son café avant de reporter son regard vers Fox. "Franchement, je pourrais pas faire le quart de ce que tu fais." Il se leva et récupéra son assiette et sa tasse avant d'aller vers le lavabo et de commencer la vaisselle. C'était la moindre des choses vu que Fox avait cuisiner. Il profita d'être de dos au jeune homme pour rajouter quelque chose qu'il n'aurait pas eu le courage de faire face à lui. "Même si on se prends la gueule à chaque occasion...t'es la meilleure chose qui me soit arrivée. Avec Cessi bien sûr." Il reporta son attention sur la vaisselle, comme si c'était la chose la plus passionnante à faire dans le monde. Il se sentit rougir à son aveu, connement. Ses sentiments il avait l'habitude de les garder pour lui mais Cessi l'encourageait à se laisser aller dans ce domaine là.
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Lun 11 Nov - 14:51

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Il ne s’était jamais imaginé avec une fille de toute sa vie. Pour lui, et grâce à Harlow, il avait réussi à s’assumer pleinement en tant qu’homosexuel et c’était une situation qu’il assumait pleinement. Cessi était une femme sublime à faire tomber les hommes à ses pieds mais c’était strictement impossible pour Fox de s’imaginer en compagnie de la jeune femme. Elle était tout ce qui lui était de plus cher au monde et dans un principe d’amitié, il ne pourrait jamais sortir avec elle. Elle était la perfection incarnée, la version féminine 2.0 de ce qu’il était. Cessi était belle, gracieuse et… pas du tout attirante sexuellement parlant pour Fox. Ce dernier mangeait son assiette avec appétit car il crevait la dalle et qu’il allait devoir travailler. Il était parti sur une version courte de « La triste fin du petit enfant huître » de son idole de toujours, Tim Burton. C’était complexe à faire car l’histoire était burlesque et complètement loufoque à la fois mais c’était dans cette bizarrerie que résidait le talent et l’animation. Il aimait son métier car il débordait d’imagination et que sa passion lui permettait d’étaler sur papier ce qu’il ressentait au plus profond de lui. Il était une vraie machine à écrire, ayant fait couler de l’encre sur des centaines de feuille –il n’était pas écolo pour un sou, il faut l’avouer. « Ca risquerait de devenir bizarre, si vous couchez ensemble, en effet… » La situation s’appliquait surtout à lui, car s’il arrivait qu’il y est contact trop tactile entre lui et Cameron, il y aurait sûrement un malaise qui régnerait dans la pièce.

Il se leva pour ranger dans le frigidaire ce qui devait être rangé, tout en resserrant sa serviette. Avec Cameron, ça fonctionnait comme ça. L’espace d’un instant, c’était la guerre, mais la seconde d’après, ils s’entendaient comme deux frères. C’était étrange de se dire que Fox avait eu ce sentiment de proposer à Cameron de vivre avec eux. Il n’était pas comme ça. Mais ça avait été plus fort que lui. « Merci, c’est cool. » Il le pensait sincèrement. Ca lui faisait plaisir d’entendre quelqu’un complimenter sa cuisine, même si c’est vrai que des œufs brouillés et du bacon n’était pas un plat très compliqué à faire. Ce soir, ça allait être autre chose. Il avait prévu de cuisiner un super truc et il était pressé de se mettre aux fourneaux. Pourquoi ne pas demander de l’aide à Cameron, s’il restait là la journée ? Il haussait les épaules comme réponse à sa question intérieure et il vit ce dernier s’affairer à la vaisselle. « Je dois bosser pendant quelques heures sur un projet, mais… ça te dit qu’après tu m’aides à faire la bolo ? Tu seras un peu un esclave, je te dis quoi faire, et tu exécutes. » Il rit légèrement, pour détendre l’atmosphère et lorsque Cameron prononça sa petite déclaration, il ne put s’empêcher d’avoir une pointe au cœur. Une pointe de plaisir le traversa légèrement de part et d’autre de son corps car il était vrai que ça lui faisait vraiment plaisir ce qu’il venait de lui dire. Il n’était pas du genre à étaler tous ses sentiments car il était mal à l’aise avec ça, et surtout concernant Cameron. Il avait des sentiments pour lui, et ça le terrorisait totalement mais c’était frustrant car autant l’un que l’autre ne ferait pas le premier pas. Il n’avait pas envie de créer de malaise si ça venait à se passer et à foirer, vu qu’ils vivaient sous le même toit. « Peut-être qu’un jour, si j’foire en tant que scénariste et que tu t’en sors en tant qu’artiste, c’est moi qui viendrait ramper dans ta villa de luxe à deux millions de livres pour camper ne serait-ce que dans la niche du chien. » Il jouait toujours sur la dérision mais il était vraiment reconnaissant à Cameron d’être ici car il pouvait ressentir d’énormes choses envers lui. « Pour me remercier, tu pourrais me tailler une pipe, je sais que t’en rêves. » Il continuait la provocation, mais dans un sens, c’était son job. Il voulait faire avouer à Cameron ce qu’il n’osait pas dévoiler.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Lun 11 Nov - 16:02

La réponse de Fox le surprit un peu quand il parla de coucher avec Cessi. Il s'était attendu à une pique dont le brun avait le secret, pas à ça. Cependant il ne releva pas la chose, leur discussion changeant de sujet pour quelque chose de moins...dangereux dirons nous. Un poids se leva des épaules de Cameron à la proposition de Fox qui le fit sourire. Il attendit quelques minutes avant de répondre, tournant son visage vers lui. "Tu sais la cuisine et moi c'est pas vraiment ça...mais je veux bien tenter le coup, c'est pas comme si j'avais des trucs méga importants à faire de toute manière. Ok." dit il avant de reporter son attention sur la poele qu'il tenait. "Et puis j'adore quand tu ordonnes." rajouta t'il avec un petit clin d'oeil. Il était rare que Cameron fasse de l'humour, et généralement c'était plutôt raté. Il ne sut pourquoi mais pour une fois il ne garda pas sa pensée pour lui. Sa relation avec Fox était un équilibre précaire, difficile à balancer mais pour le moment ils semblaient être bien partis. Jusqu'à la prochaine fois.

"J'aime pas les chiens." fut sa première réponse avant d'essuyer la poële et de se tourner vers Fox. Enfant, Cameron avait eu une mauvaise expérience avec ces bêtes là, son mollet droit en portait encore une fine trace. Cameron ne s'imaginait pas devenir une grande star avec tout ce qui allait avec. Il ne voulait pas la gloire il voulait juste gagner sa croûte en faisant ce qu'il aimait par dessus tout, dessiner. "Y aura toujours une place pour toi." rajouta t'il quelques temps après, réalisant après coup la portée que sa phrase pouvait avoir. Il se retourna, nettoyant l'évier pourtant propre. Il ne voulait pas que Fox voit les émotions qui se jouaient sur son visage alors qu'il venait de lui ouvrir une partie de son coeur une minute plus tôt. Ironie quand tu nous tiens...Mais il pu compter sur Fox pour alléger l'ambiance et il leva la tête à sa proposition de remerciement. "Toujours aussi classe Fox. Dans tes rêves tout ça, dans tes rêves à toi..." répondit il avant de se retourner et de sortir de la cuisine. Sauf que Cameron s'imaginait la scène, malgré lui. Ce n'était pas la première fois qu'il se voyait avec le brun, dans tous les scénarios possibles que son cerveau pouvait fabriquer. "J'suis dans ma chambre si t'as besoin de moi." dit il sans un regard pour Fox, filant aussi vite que possible dans l'espace sécurisé de sa chambre. Il se laissa tomber sur son lit, une main sur son érection naissante. Il ferma les yeux, s'efforçant de repousser son envie, son désir le plus profondément possible. C'était terrible de vouloir quelqu'un autant qu'il voulait Fox. S'ils s'étaient rencontrés un soir, il y aurait pu avoir quelque chose, mais dans les circonstances présentes...Non. Il ne pouvait pas. Et de toute manière il ne le voulait pas. Enfin, il essayait de s'en persuader. Il se releva et alluma le vieux poste que lui avait prêté Fox, récupérant par la même occasion son calepin et commença à dessiner, se laissant emporter par la musique et l'inspiration du moment, ne réalisant pas encore que le corps à moitié nu qu'il dessinait était celui de l'homme dans la pièce d'à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Lun 11 Nov - 22:48

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Three hours later…
Fox portrait ses lunettes sur le bout de son nez pour tenter de regarder l’écran d’ordinateur sur lequel il n’avait cessé de taper. Il en avait mal au crâne tant il bossait depuis maintenant près de trois heures. Il s’était rendu compte que bosser sur ce poème ne menait à rien car l’esprit tordu de Tim Burton était complexe à interpréter et à imiter. Il avait un univers bien à lui qui était dur à analyser et pour un amateur comme lui qui tentait de percer dans le milieu du cinéma, c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Il passait une main sur son visage et il sentait même que sa chemise lui collait à la peau. Il lui fallait une pause et c’était compliqué de se concentrer. Il se levait de sa chaise tout en mettant son ordinateur en veille et il se dirigeait vers sa chambre pour changer de chemise. Il en mit une nouvelle, blanche, qui lui collait à la peau mais qui lui donnait une allure d’homme difficilement accessible. Il pensait à l’homme qui se trouvait dans la pièce voisine, car leurs chambres se jouxtaient, et il s’avérait qu’il fantasmait de plus en plus dessus. Il avait du mal à tenir en place face à lui car il avait un désir qui surpassait tout le reste mais il se contentait de le garder. Il avait la certitude que Cameron était attiré par lui, mais ce dernier ne voulait pas l’avouer car il avait du mal à l’assumer. Il regarda sa montre pour voir s’il avait le temps de se mettre à sa bolognaise en compagnie de son fruit défendu. Il ne voulait pas spécialement le déranger mais c’était difficile quand il ne voulait que lui sauter dessus pour s’envoyer en l’air dans le pieu, sur le canapé, dans la douche, n’importe vous. Il voulait de lui plus qu’il ne voulait de l’oxygène, ça en devenait presque vital. Il se surprit à penser à une scène peut-être un peu trop salace et pas très catholique mais il s’imaginait s’envoyer en l’air avec une femme pour calmer son érection naissante. Résultat garanti, il s’était calmé.

Il se dirigea donc vers la salle de bain pour se brosser les dents une nouvelle fois, et une fois l’action fini, ses pas le menèrent à la chambre de Cameron. Il se surprit à hésiter à taper. Si seulement il pouvait le trouver nu, dans une situation qu’il rêvait de faire à sa place. Il prit une inspiration profonde et tapa trois coups sur la porte de bois qui jonchait le mur, proche de la chambre de Fox. Il passait sa langue entre ses lèvres et se permit de poser la main sur la poignée. Mais avant même qu’il n’entre, il se dit qu’il devait le laisser un peu tranquille. « Cam, je vais cuisiner. Rejoins-moi dans la cuisine. » Il n’entra pas mais rejoint rapidement le cœur de la maison pour sortir les ingrédients dont il avait besoin pour confectionner sa sauce. Il espérait qu’elle soit aussi bonne que celle de ses mères, qui étaient de véritables cordons-bleus. Il espérait aussi que Cessi et Cameron apprécient son repas, ça rattraperait le gratin dauphinois raté que la jeune femme avait tenté de cuisiner. Qu’est ce qu’elle était susceptible sur ce sujet ! Il ne fallait pas vexer madame, sinon elle risquait de s’énerver contre tout le monde. Alors Cameron et Fox se forçaient à apprécier pour ne pas lui faire de la peine. C’était difficile, mais réalisable. Il attendit donc que l’objet de ses désirs vienne. Si tant est qu’il veuille venir, au final.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Lun 11 Nov - 23:13

Depuis qu'il avait commencé son dessin, Cameron ne s'était pas arrêté une minute. Il n'avait plus la notion du temps quand il était lancé, son dessin gagnant au fur et à mesure du temps plus de détails, il en été presque à la fin, corrigeant encore et encore les imperfections de son dessin, refusant de reconnaître la personne qu'il avait dessinée, se persuadant que c'était un mec lambda qu'il avait croisé hier au restaurant. Il posa son crayon et recula le dessin pour avoir une vue d'ensemble, son regard d'expert scannant chaque parcelle de la feuille. Le dessin n'était pas parfait, Cameron ne se pensait pas bon à ce point là, mais c'était justement dans son imperfection qu'on pouvait se dire qu'il était beau. Aucun sujet ne pouvait être parfait, c'était une règle que Cameron avait apprise très tôt. Il devait toujours y avoir un défaut, un détail qui sortait de l'ordinaire sans pour autant vous sauter aux yeux. Cameron poussa un soupir et posa le dessin à côté de lui alors que ses yeux lui piquaient. Il massa son front, sentant poindre un mal de crâne. Ca lui arrivait de plus en plus souvent ces derniers temps et plutôt que d'aller voir un médecin le brun prenait des médicaments. Il savait qu'il ne pourrait rester comme cela longtemps mais pour le moment ce n'était pas vraiment dans ses moyens. Il s'étira tel un chat sur le lit, baillant alors que trois coups se firent entendre. Il tourna la tête vers la porte, s'attendant à ce qu'elle s'ouvre et à ce que Fox entre dans la pièce avant même d'y avoir été invité. Les secondes passèrent mais la porte resta close à la grande surprise de Cameron. Fox lui annonça qu'il était l'heure de cuisiner et Cameron entendit ses pas s'éloigner vers la cuisine. Intrigué par l'attitude 'normale' de Fox, entendez par là la non intrusion dans son espace personnel, le brun quitta son lit et ouvrit la porte, apercevant son colocataire de dos. Il le rejoignit et ne pu s'empêcher de le regarder de haut en bas avant de prendre la parole. "Depuis quand tu frappes aux portes ?" demanda t'il sans malice, un peu déçu que Fox ait pour une fois respecté les conventions sociales en vigueur dans la société. Parce que même si ça le faisait chier, la preuve ce matin, eh bien Cameron aimait bien cela, sans qu'il ne puisse vraiment se l'expliquer. "Non pas que ça dérange mais...tu m'as pas habitué à ça..." rajouta t'il pour détendre un peu les choses. Il vint se mettre à ses côtés et écarta les bras. "Je suis tout à toi, qu'est ce que tu veux que je fasses ?" demanda Cameron, le plus innocemment du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Mer 13 Nov - 11:20

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Un des gros problèmes de Fox était sa grande capacité à changer de comportement en l’espace de quelques heures, mais de redevenir ce qu’il était en l’espace de quelques secondes. Dans un jargon approprié, on appelle ça être lunatique. Il n’avait pas volontairement fait exprès de taper à la porte de Cameron sans le déranger, c’est juste qu’il était comme ça. Une seconde il est dingue et transit d’amour pour Cameron, l’autre seconde il possède la capacité de briser une situation qui aurait eu tendance à s’améliorer. Actuellement, il était dans la première phase. Ca n’allait pas durer. Il était de dos quand il sentit la présence glaciale et bouillante à la fois émaner du corps de son colocataire, comme si les hormones de Fox étaient irrévocablement attirées par ceux de Cameron. Quand il rentrait à l’appartement, il pouvait si Cameron était là car sa libido grimpait en flèche. Le problème, c’est qu’il n’avait pas la possibilité de lui faire avouer son attirance pour les hommes. Il était buté dans l’idée qu’il était hétérosexuel mais la manière dont Cameron regardait Fox ne laissait pas de doute. Et Fox avait toujours ce regard pour lui voulait en dire long. « J’ai… Je ne sais pas. J’avais pas envie de te déranger, tu devais être occupé. » C’était réellement lui qui venait de dire ça ? Lui, Fox, qui rentre dans la chambre de Cameron à poil pour lui demander un boxer ou bien se jeter dans son lit parce qu’il juge que Cameron a hérité du lit le plus confortable. Il est du genre à rentrer dans la cabine de douche alors que Cameron s’y trouve et le virer pour qu’il puisse se laver, non sans avoir jeter un coup d’œil sur le corps de ce dernier. Il n’est pas du genre à laisser l’intimité aux gens. Sauf à Cameron, parfois.

Il se mit donc aux fourneaux, en sortant tous les ingrédients qu’il posa sur le plan de travail. Il mit un tablier blanc autour de sa taille pour ne pas se salir. Il était habillé d’un jean noir et ne portait qu’un simple tee-shirt gris clair classique mais qui dessinait les courbes de son torse de manière appuyée. « Ne t’y habitues pas trop vite non plus hein. » Il avait dit cette phrase de manière froide, comme s’il ne voulait pas que Cameron se fasse des idées sur sa soudaine gentillesse. Il ne voulait pas le repousser (bien au contraire) mais c’était trop facile de prétendre à vouloir quelque chose si en échange nous n’étions pas capables d’assumer quoique ce soit. Fox secouait légèrement la tête et passa sa main dans sa tignasse pour venir joindre ses cheveux avec un élastique qu’il portait autour du poignet constamment. Il se mit à couper les tomates en petits morceaux. « Tu peux faire revenir les oignons à la poêle, s’il te plait ? » Il était poli, malgré tout. Il voulait juste un bout de Cameron avec lui. Il ne voulait pas se l’avouer, mais il avait des sentiments controversés pour son ami et colocataire qui ne laissaient pas Fox indifférent. Ca le rendait parfois dingue de devoir se branler sous la douche, dans son lit, dans le canapé, rien qu’en pensant à l’autre con dans la pièce voisine qui ne veut pas assumer. Mais il était prêt à lui laisser le bénéfice du doute car il avait malgré tout beaucoup trop d’affection pour son compagnon d’appartement que ce qu’il voulait le révéler. « Ca va, tu te démerdes pas mal… pour gay refoulé. » Il sourit en coin tout en jetant un coup d’œil vers Cameron. Il espérait une réaction, car il adorait jouer sur ça avec lui. Il passait sa langue entre ses lèvres mais ne put s’empêcher de constater qu’il le regardait beaucoup trop différent ces derniers jours. Pas forcément comme un plan cul mais comme autre chose. Comme quelqu’un avec qui vivre une aventure de plus d’une nuit.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Mer 13 Nov - 17:58

Cameron lança un regard bizarre à Fox, même si ce dernier ne le regardait pas. Depuis quand il ne voulait pas le déranger ? Soit il s'était endormi et était entrain de réver, soit il avait fumé un truc pas clair et avait des hallucinations. Surpris, il murmura un merci à l'adresse du brun. Fox ne l'avait pas habitué à tout ça, Cessi elle toquait gentiment à sa porte, attendant qu'il lui réponde pour l'ouvrir et rentrer. Whiskey c'était...ben c'était Whiskey, cette nana elle était indescriptible, et c'était pour ça qu'il l'adorait.

Cameron se cala contre le plan de travail, observant Fox se préparer pour la cuisine sans dire un mot, tout un tas de pensées traversaient son esprit et il ne savait plus trop sur quel pied danser. La remarque de Fox le tira de ses pensées et malgré lui un petit sourire s'étala sur ses lèvres. "Garde le pour les bonnes occasions alors." lâcha t'il aimant ce nouveau Fox tout en voulant un peu de l'ancien malgré tout. Il acquiesça à la demande du brun, s'installant devant le plan de travail pour couper les oignons avant de s'occuper de la poële. Il avait presque fini lorsque Fox lâcha sa petite bombe. La main de Cameron dévia et au lieu de couper un oignon il se coupa le doigt, complêtement distrait par la question du brun. Lui qui pensait pouvoir oublier ça pendant une soirée...Il avait eu tort de croire que Fox en avait fini avec ça. Il poussa un juron et lâcha le couteau avant d'aller vers l'évier et d'ouvrir l'eau, la passant sur sa coupure qui courait le long de son index, pas trop grosse ni trop profonde. Celle là ne laisserait pas de cicatrice. N'empêche que ça pissait du sang et la serviette que le brun avait prise prenait une petite teinte rosée. "Tu fais chier Fox, tu tiens à la faire tout seul ta bolo de médeu ?" dit Cameron sous le coup de la colère...et de la peur. Il se sentait trembler alors que l'émotion suscitée par la question de Fox se propageait en lui. Il n'était pas gay, non non non, il fallait qu'il arrête de se faire des idées sur ça. Peut être que s'il ramenait une fille il arrêterait...
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Mer 13 Nov - 19:00

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Il mit les morceaux de tomate dans le frigidaire pour les ramollir légèrement et créer ainsi une sauce meilleure. Il passait sa langue entre ses lèvres pour tenter d’humecter l’odeur de basilic qui lui montait aux narines. Il comptait prendre la plante qui jouxtait la fenêtre pour en découper des branches, et pouvoir rendre la bolognaise un peu plus gouteuse que ce qu’il comptait faire. Il appréciait le fait que Cameron vienne l’aider, et il avait beau ne pas le dire, il était plus qu’heureux de la présence de son compagnon de fortune. Il était tellement beau à cuisiner dans cette tenue plus que banale mais qui offrait à Fox la possibilité de regarder l’homme de ses désirs les plus intimes en face de lui. Il passait une main dans ses cheveux pour se donner contenance et récupéra la plante. Il la mit en face de lui et se mit à sentir son odeur. Il aimait tellement cuisiner. Ses mères lui avaient appris comment fonctionné le système féminin et masculin avec beaucoup de tendresse et de patience, tout en passant par l’art culinaire qui était le paroxysme du charme. Il prit une paire de ciseau de cuisine et se mit à couper quelques feuilles, lentement, dans le sens de la longueur pour ne pas délivrer l’arôme dans les airs. « Parfois, je suis quelqu’un de bien. » Il haussait les épaules, avec un sourire malicieux qui en disant long.

Quand il entendit Cameron lâcher un juron pour une raison encore inconnue, il se retourna vivement et vit le doigt de Cameron qui pissait le sang. Il l’avait réellement mal pris, et pas qu’un peu. La preuve, il avait été tellement distrait qu’il s’était coupé. Il serra légèrement les dents mais il remit rapidement son masque de Fox-tout-craché. « Je t’ai perturbé, chéri ? » Il s’approcha de Cameron en récupérant un pansement dans une boîte qui trainait là depuis quelques temps. Il appréciait, sans l’avouer, que Cessi et Whiskey ne soient pas là pour assister à cette scène car il voulait vivre un peu sa relation étrange avec Cameron. Il sortit le doigt de ce dernier de l’essuie-tout dans lequel il tentait d’arrêter la plaie. Il essayait de mettre le pansement, mais c’était difficile car la situation ne prêtait pas à l’entraide. « Laisse moi lécher le sang, je peux m’occuper de l’anesthésie. » Il jouait encore son jeu de la provocation mais il ne connaissait que cette manière pour arriver à ses fins.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Mer 13 Nov - 19:40

Cameron repoussa tout d'abord Fox, pas question que ce dernier lui donne un coup de main. Déjà il était en grand garçon et ce n'était pas une petite coupûre, qui continuait à saigner, qui allait le tuer. Ensuite Fox il était le dernier qu'il avait envie de voir et il ne voulait pas qu'il le touche. Pas qu'il avait peur qu'il lui donne une maladie ou un truc du genre non il savait le garçon prudent et responsable. C'était juste qu'à chaque fois qu'ils se touchaient son corps réagissait, malgré lui. "Laisse moi tranquille je peux me débrouiller tout seul...et je ne suis pas ton chéri." répondit Cameron séchement, espérant que le ton ferait fuir le brun. Mais c'était mal connaître Fox qui ne se démonta pas, bien au contraire, et qui parvint à prendre sa main et à examiner rapidement son doigt avant de vouloir lui mettre un pansement. Cameron tenta de retirer sa main, faisant échouer toutes les tentatives de Fox. Il n'avait jamais été un patient très patient. A sa phrase il leva les yeux au ciel, tentant de repousser Fox et de récupérer sa main en même temps. "T'es vraiment incroyable, tu sais que c'est ta faute ça ?" Mais malgré lui, l'idée que Fox lui lèche quelque chose...il n'en fallu pas plus pour que son imagination passe à la vitesse supérieure ce qui augmenta son angoisse, comme un noeud dans son estomac. Et le contact avec la main de Fox ne l'aidait pas, au contraire. C'était comme un point chaud, dont la chaleur se propageait par ses veines, remontant lentement son bras. C'était doux et agréable mais Cameron refusa de le percevoir comme tel. Il ne voulait pas que Fox le touche. Il voulu prendre le pansement des mains de Fox mais ce dernier y tenait comme si c'était la prunelle de ses yeux et Cameron comprit que tant qu'il ne se laisserait pas soigner, ils étaient dans une impasse. Se forçant à se calmer il prit deux-trois inspirations et s'arrêta de bouger, comme lorsqu'il était dans les foyers et que quelque chose de pas très agréable allait se passer. Il chassa ses pensées de son esprit, ce n'était pas le moment, et se répéta tel un mantra que Fox ne voulait que l'aider, rien de plus. "Oh et puis vas si ça t'amuse, joue à l'infirmière..." soupira t'il d'une petite voix qu'il voulu désinvolte, mais qui était loin d'être ça.
Revenir en haut Aller en bas
Fox Hogan

Posts : 104 : AARON TAYLOR-JOHNSON
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
auteur/scénariste freelance ; barman durant les weekends / : vingt-trois ans, toutes mes dents, mes poils de cul et mes dix doigts.
célibataire pour le meilleur et pour le pire.


LIFE IN BRIGHTON
REPERTOIRE:
Dispo pour Rp: toujours disponible pour un rp.
MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Ven 15 Nov - 17:21

that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought
cameron ; fox

Il savait que ce qu’il faisait était de la pure provocation mais c’était super désagréable de se dire que c’était la seule façon de pouvoir approcher Cameron car c’était la seule façon qu’il connaissait. Il apprenait au fil du temps à être une personne au grand cœur quand il voyait son colocataire car ses sentiments n’étaient plus ceux d’un enfant de dix ans, mais surtout ceux d’un adulte qui ressentait autre chose, de la pure romance qu’il ne voulait pas accepter car après avoir était bien démoli par son ex, le père de son meilleur ami, il avait mal vécu sa séparation forcée. Il ne ressentait plus vraiment ce genre de truc. Il avait toujours jugé que l’amour, c’était pour les enfants, mais quand il regardait Cameron il se sentait comme un gosse devant le meilleur cadeau de Noël. Savoir qu’il jouait au plus con était toujours quelque chose qui le frustrait, le soir, quand il était seul dans son lit. « Je suis peut-être une mauvaise personne, mais je peux toujours m’occuper d’une coupure. » Il avait besoin de s’occuper de Cameron, et il ressentait un manque en lui que seul le blessé minime en face de lui arrivait à combler par ses mots et ses regards pas si discrets que ça. Il espérait toujours qu’une personne plus forte que lui, plus imposante se dresse entre lui et ce qu’il ne voulait pas être mais c’était difficile de constater à quel point Fox se battait pour avoir l’avantage. Et il gagnait rarement contrairement à ce que l’on pourrait croire. Il prit sur lui pour ne pas embrasser les lèvres parfaites de Cameron qui le narguait sous son nez. Il vit que ce dernier n’était pas réceptif à ce qu’il lui faisait pour tenter de réparer son erreur, aussi physique soit-elle mais lentement, il lâcha prise pour l’autoriser à jouer les infirmières, comme il l’avait dit, ce qui fit rire Fox légèrement, dans un son cristallin mais complètement innocent, pour une fois. Il prit la main de son blessé de guerre sentimentale et nettoya la plaie rapidement pour éviter au sang de se propager. Il fronça les sourcils pour se concentrer et il appliqua le pansement sur la petite coupure que s’était fait bêtement Cameron de par les conneries que sortait Fox à la seconde. Il était conscient de sa stupidité mais n’avouerait jamais pourquoi elle était due. « Retournons cuisiner. » Il n’avait plus envie d’avoir de contact oculaire ou tactile avec Cameron car il sentait son corps sur le point d’imploser, sans sourciller. Il voulait tellement plus mais il adorait ce jeu entre les deux hommes qui viraient à l’obsession. Il se retourna pour aller vers le plan de travail et se mit à préparer sa sauce pendant qu’il attendait la suite des oignons. « Fais attention à toi, quand tu coupes les oignons, ok ? » Entre les phrases où il était mauvais, et ce genre là, c’était à ne plus rien comprendre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Anderson

Posts : 15 : Hunter Parrish
ARRIVE(E) LE : 09/11/2013
Artiste peintre/boulots en tous genre / : 24 ans
Célibataire

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   Ven 15 Nov - 19:55

Cameron se débattait toujours mais la phrase de Fox le calma, un peu. "Tu n'est pas une mauvaise personne, au contraire." dit il sans même réfléchir. Fox l'avait aidé quand il était au plus bas et certes il avait un humour plus que douteux et nombre de fois Cameron s'était surprit à vouloir l'étrangler. Mais il l'appréciait beaucoup aussi et ce conflit d'émotions devenait de plus en plus important, et de plus en plus difficile à gérer. Cameron finit par se calmer, laissant Fox le soigner : nettoyer la plaie et poser le pansement. Etrangement, le brun se sentait plus calme, comme si l'angoisse précédente l'avait vidé de tout. Et la chaleur qu'il ressentait au contact de Fox ne cessait de se propager dans son corps, il voulait qu'il arrête mais en même temps ne voulait le quitter. Ce fut Fox qui fit le premier geste, lâchant sa main soignée pour retourner derrière les fourneaux, laissant comme une impression de vide à Cameron qui resta contre l'évier comme un con pendant plusieurs minutes avant de se réveiller et de revenir devant les oignons, reprenant le couteau pour finir ce qu'il avait commencé. "Haha très drôle je suis mort de rire...arrêtes avec tes questions à la con alors et j'éviterais de me vider de mon sang dans la cuisine." Cameron ne put s'empêcher de lui lâcher ça, comme s'il était en colère contre Fox parce qu'il avait lâché sa main, parce qu'il n'avait pas essayé d'utiliser la situation à son avantage. En fait, le brun était en colère contre lui même, refusant de voir que son corps battait plus vite en la présence de Fox, que son regard restait bien trop longtemps sur le corps du jeune homme lorsque ce dernier se baladait à poil, et je ne vous parle pas de ses fantasmes...Comme pour couper court à la conversation Cameron se retourna avec ses oignons coupés et les versa dans la poële où il les touilla distraitement environ toutes les 2 minutes. Mais son esprit n'était pas là, enfin si mais ce n'était pas à la cuisine qu'il pensait, mais à l'homme juste derrière lui. "Je dois faire ça pendant combien de temps ?" demanda t'il après plusieurs minutes, les oignons prenaient une belle teinte mais il ne savait pas trop si c'était une bonne chose ou pas. Il tourna la tête vers Fox et croisa brièvement son regard avant le pointer vers le sol.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron   

Revenir en haut Aller en bas
 

(11) that awkward moment when you realise your roomate is sexier than you thought feat. cameron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» moment éphémère
» un moment "fort" dans saint seiya !
» grosse poisse en ce moment
» MOMENT EXQUIS
» Moment à vide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT AWKWARD MOMENT ... ⚛ Welcome in Brighton :: WELCOME IN BRIGHTON CITY :: SEVEN DIALS :: grantham road-